Catégorie : Dax

DAX

Dax : Camping et Location de Vacances sur Dax (Landes) 40

Voilà donc Dax, qui fière de ses eaux et de ses boues millénaires affiche sa vocation thermale. De ce statut thermal, elle conserve, bien vivantes, les traces rares d’un témoignage Art Déco. Et au-delà de cette élégance aquatique, la cité revendique sa “sudouestitude” et ses attaches taurines.

PETITE HISTOIRE…

A l’époque pré-romaine vit dans les environs de Dax un peuple, nommé les Tarbelles. En 56 avant J.C., Crassus, lieutenant de César, entreprend la conquête de l’Aquitaine. Pour tenir cette nouvelle province de l’Empire, il faut construire des villes : c’est ainsi que Dax voit le jour. On lui donne le nom de son peuple et de ses eaux : Aquae Tarbellicae. La ville devient rapidement une cité importante, renommée pour ses sources chaudes. Située sur le passage des grands raids barbares (du Ve au Xe siècle), elle a du mal à se relever de ses ruines. Après avoir été sous l’autorité des Ducs et Comtes de Gascogne, elle passe sous domination anglaise par le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri Plantagenêt. Elle reste anglaise durant trois siècles.

Elle résiste ensuite aux guerres de Religion et aux troubles de la Fronde. La fin du XVII’ et le début du XVlll’ siècles sont des périodes calmes de son histoire. Avec l’arrivée du chemin de fer à Dax et la construction des premiers établissements thermaux, le XIXe siècle marque le renouveau du thermalisme.

CATHÉDRALE NOTRE DAME OU SAINTE MARIE
Place Roger DUCOS

Cathédrale de style classique n”néo-grec” édifiée entre le milieu du XVII mme siècle et la fin du XIX ème siècle.

A l’intérieur de l’édifice, est conservée une porte ogivale dite des apôtres, vestige de l’ancienne cathédrale gothique du XIII*”’ siècle. On y trouve également de beaux tableaux dont “Jésus et ses disciples” de Honthorst, école flamande du XVII’” siècle et “L’Adoration des Bergers” de Hans Von Aachen de la fin du XVI’” siècle.

Ouverte tous les jours de 9h à 12h et de 14h30h à 19h. Dimanche de 8h30 à 12h et 16h à 19h (hors cérémonies). Visites guidéesgratuites certains jeudis à 15M5,d’avril à octobre (voir agenda desanimations mensuel).

LE LÉGIONNAIRE ET SON CHIEN
Rue Saint-Vincent

A l’ombre d’oliviers centenaires, se dresse la statue d’un légionnaire romain et de son chien, œuvre de Jacques Lasser.

Au sol, trois mosaïques en granit réalisées par Danièle Justes rappellent les trois statuettes en bronze du r siècle, découvertes lors de fouilles en centre-ville. Elles représentent deux divinités : Esculape et Mercure, ainsi qu’un sanglier.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Une légende est solidement accrochée à la découverte des bienfaits des eaux chaudes de Dax : celle du légionnaireen garnison à Dax et de son chien.Partant en campagne et sachant que son pauvre chien perclus de rhumatismes ne pourrait pas le suivre, il se résoud à l’abandonner au bord de l’Adour.

Quand le Légionnaire reviens, il a la surprise de retrouver son chien revigoré par les bienfaits de la boue déposée par le fleuve.Le thermalisme est né.

LES THERMES
Cours de Verdun

D’architecture résolument moderne (1992), cet hôtel est l’œuvre de l’architecte de renommée internationale lean Nouvel qui rénove également à la même époque l’Opéra de Lyon et réalise l’Institut du Monde Arabe à Paris.

L’ATRIUM
Cours Foch

Construit par André Granet, cet ensemble d’architecture Art-Dé­co, premier espace d’animation du genre dans les Landes et ancien casino, est inauguré en 1928. Il renferme une salle de spectacle richement décorée, une galerie d’exposition et un restaurant duquel on accède au patio révélant l’ancien théâtre extérieur.Visites guidées proposées parl’Office Intercommunal de Tourisme et du Thermalisme duGrand Dax (voir agenda des animations mensuel).

ÉGLISE ST-VINCENT-DE-XAINTES
Place Saint-Vincent

L’église de style néo-roman, date de 1893. Le chrisme, qui se trouve au-dessus de la porte d’entrée, est un vestige d’une église construite au XI'”‘ siècle. Dans le chœur, se trouve une superbe mosaïque du V'”‘ siècle.Ouverte du lundi au vendredide 9h à 12h et de Uh30 à 18h, lesamedi de lOh à 12h (hors céré­monies).

BERGES DE L’ADOUR
Allée des Baignots

Appréciez la vue sur l’Adour. Ce fleuve long de 335 km, prend sa source dans les Pyrénées, au pied du Tourmalet et se jette dans l’océan Atlantique au lieudit “La Barre” à Anglet.

JARDIN DE LA P0TINIERE
Avenue Eugène Milliès-Lacroix

Sa fontaine en escalier, évoquant la “Ville d’Eau”, est bordée par des plantes de milieu humide (primevères japonaises, iris, carex). En opposition, des plantes dites de terrains secs (Phlomis fructicosa, agave, bambous, grenadier) ornent le reste du jardin.

LA GLORIETTE
Boulevard Carnot

Ancienne petite fontaine d’eau de source naturelle construite en 1891.

LE TROU DES PAUVRES
Allée des Baignots


Bassin dans lequel, autrefois, les malades sans ressources viennent se “tremper” pour profiter de la boue bienfaisante de Dax.

LES BAIGNOTS
Allée des Baignots

Cette promenade bordée de liquidambars et marronniers, vous mène vers l’ancien hôtel des Baignots rénové en 2013. Cet édifice est construit entre 1888 et 1902. Dans les années 1920, cet établissement thermal est réputé comme l’un des plus modernes et des plus luxueux de France. A noter la belle verrière protégeant l’ancienne entrée de l’hôtel. A l’arrière, le parc des Baignots abrite, un chêne-liège de 150 ans, les allées sont bordées de palmiers chinois (arbre de la fortune). On y trouve également un saule pleureur de 80 ans et des cèdres.

BOIS DE BOULOGNE
Allée du Bois de Boulogne

En longeant la digue qui surplombe l’Adour, vous entrez dans ce sous-bois bordé de chênes pédonculés. Ce bois sert de dé­versoir lors des grandes crues. En continuant tout droit (1 km), la stèle des Fusillés commémore le souvenir de quatre jeunes ré­sistants dacquois fusillés par les Allemands en 1944.

MAISON DE LA BARTHE
Allée du Bois de Boulogne

Cette ancienne ferme présente une exposition permanente sur les Barthes (chasse, pêche, agriculture…) et ses espèces protégées. Les “Barthes” sont des prairies inondables situées en bordure du fleuve. Elles jouent un rôle important dans la régulation des eaux lors des grandes crues, permettant à l’Adour de se déverser.

Ouvert d’avril à novembre, dumardi au dimanche de 9h à 17h.Visites guidées de la Barthe lesmercredis et vendredis à 15b, sansréservation. 4 sentiers découvertesont accessibles depuis la Maisonde ta Barthe. (Circuits balisés disponibles dans votre Office Intercommunal de Tourisme).

BOULEVARD CARNOT

Bordé de magnifiques liquidambars, vous découvrez de part et d’autre les belles villas notamment cette villa basco-landaise de l’architecte Albert Pomade : reconnaissable à son toit à 2 pans symétriques, ses colombages et volets de même couleur.

De juin à novembre, portez à ladécouverte des jardins en compagnie d’un jardinier de la ville.

Renseignements dans votre Office Intercommunal de Tourisme.

PARC DU SARRAT
Rue du Sel Gemme

Parc botanique à la française et jardin paysager. Maison inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1989. Un site exceptionnel en cœur de ville : plus de 700 arbres de 27 familles différentes.Visites guidées uniquement lesmardis, jeudis et samedis (saufjours fériés) à 15h30, de mars novembre.

ETANG DE L’ESTEY
Bords de l’Adour,au pied du pont des arènes

Classé “Natura 2000”. Au cœur d’une zone naturelle de 13 hectares, il est riche d’écosystèmes aquatiques, d’espèces remarquables et de zones de végétation particulière. Il est agrémenté d’espaces pour pêcheurs et d’une agréable promenade.