Les Landes

Histoire des Landes

Région forestière bordant le golfe de Gascogne dans le bassin aquitain du sud-ouest de la France, s’étendant vers le nord jusqu’à l’estuaire de la Garonne et vers le sud jusqu’au fleuve Adour. Avec une superficie de 1400 km2, les Landes occupent les trois quarts du département des Landes, la moitié de la Gironde et environ 175 000 acres (70 000 hectares) du Lot-et-Garonne. Autrefois vaste étendue de marais et de landes, il se compose aujourd’hui principalement de la forêt (Forêt landaise) la plus étendue de France.

La plaine monotone et sablonneuse était à l’origine couverte de lacs et d’étangs et était bordée de dunes de sable mouvant. En 1801, les dunes de sable ont été stabilisées avec des plantations de pins maritimes. Au début de la seconde moitié du XIXe siècle, la plaine est drainée par des canaux et une vaste pinède est plantée de bois et de térébenthine. Les trois quarts de la forêt landaise ont été détruits par des incendies désastreux en 1937 et 1950, mais une grande partie de la zone brûlée a été replantée et des papeteries ont été établies dans la région pour améliorer l’économie.

De grandes étendues de terre ont également été aménagées pour l’agriculture. Là, de grandes exploitations mécanisées sont consacrées presque exclusivement à la culture du maïs (maïs). La Côte d’Argent («Côte d’Argent»), une station balnéaire, est populaire auprès des touristes. À l’intérieur des terres, le parc régional, les Landes de Gascogne, est une zone d’activité touristique plus étendue, où des efforts ont été faits pour préserver le patrimoine architectural et culturel.

Les Landes est aussi un excellent département français pour les cyclistes car c’est une région boisée à prédominance plate qui s’étend le long de la côte, du bas du vignoble bordelais jusqu’à Bayonne au Pays -Basque. Les belles plages du département sont soutenues par de hautes dunes et un certain nombre de stations balnéaires populaires y sont installées comme Biscarrosse, Mimizan, Molliets-et-Maa, Soustons, Vieux-Boucau, Seignosse, Hossegor, Capbreton et plus encore… Le climat dans les Landes est de type océanique avec un Printemps précoce, des étés longs et chauds avec des orages courts et aigus et des hivers doux avec de la pluie fine.

Maison Landaise et Tradition

airial-dans-les-Landes-
Airial Landais

Pin parasol dans les Landes
Pin parasol dans les Landes

Les Landes à l’époque (Traditions, échasses, moutons…)

Maison Landaise et Airial dans la Grande Lande ont suivi un plan qui comprenait, une ferme principale et d’autres logements pour d’autres familles et travailleurs, une étable et une grange pour les outils, d’autres dépendances, telles qu’un four à pain, des ateliers et divers autres bâtiments de stockage. L’airial serait une communauté assez autonome, soutenant les grandes familles et les autres habitants en échangeant de la main-d’œuvre et des produits cultivés ou récoltés.

Parmi les cultures et les industries figuraient la laine, les produits de la ruche, le miel et la cire d’abeille, les produits alimentaires et les engrais (provenant des moutons), et surtout la résine de pin. Les principales cultures vivrières ont été cultivées sur des champs s’étendant sur 3 à 5 hectares, avec deux cultures différentes cultivées sur la même terre en échelonnant les temps de semis et en utilisant les sillons ainsi que les crêtes labourées.

En automne, après avoir épandu du fumier recueilli grâce  aux moutons durant l’été, les champs ont été semés de seigle, puis labourés en crêtes. Au printemps, une deuxième récolte, comme le mil ou le panis a été semée. Les récoltes ont été récoltées en été, et en automne, le cycle a recommencé,laissant la terre au repos.
Le seigle et les autres céréales récoltées ont été broyés en farine et cuits en pain à l’aide d’un grand four commun dans un bâtiment séparé.

En plus des nombreux pins maritimes pour la résine et le bois de construction, chaque airial aurait au moins un pin parasol (également connu sous le nom de pin parapluie), une espèce de pin différente du pin maritime, à partir de laquelle des pignons, des graines de pin sont récoltés.

Les bovins étaient considérés comme des animaux précieux et même nobles et étaient donc traités avec plus de respect que la multitude de moutons. Par exemple, pendant l’hiver, les animaux ont été nourris par une ouverture spéciale entre le salon et les quartiers des bêtes afin que tout le monde puissent bénéficié de la chaleur du feu.

Les bovins situés entre l’habitation principale et le quartier des bêtes à l’époque dans les landes (idéal pour chauffer)

Le village de Marquèze (airial et écomusée)

Marquèze, près de Sabres au cœur de la Grande Lande, se trouve l’une des trois parties de l’Eco-Musée (le Musée de l’histoire de l’économie landaise locale). Le site de Marquèze se concentre sur la vie des Landes avant et après la venue de la forêt Landaise. C’est un grand airial fonctionnel, accessible uniquement par un court trajet en train, sur une ligne et un train classés monument historique, à travers la pinède environnante. L’airial est un modèle vivant de la société rurale de la Grande Lande au XIXe siècle. Ici, vous pouvez visiter des maisons Landaises, des maisons de bergers et des potagers. Il y a des gens qui exercent leur métier: le boulanger, le tisserand, et le résineur, qui sont les gardiens des traditions et des savoir-faire Landais.
Les deux autres parties de l’écomusée sont l’usine de produits en résine à Luxey et le centre d’activités forestières à proximité à Garein.

Les moutons dans les Landes

Berger Landais à l’époque avec ses écahsses pour garder le troupeau de moutons

A l’époque dans les Landes il y avait peu de moyens de gagner sa vie dans ce désert malsain et tempéré, garder des troupeaux de moutons était par conséquent l’occupation principale dans Les Landes. En 1850, il y avait environ 1 million de moutons, en 1862, il y en avait 527 000, et en 1890, ce chiffre était tombé à 295 000, car la forêt commençait remplacer les pâturages des landes frugales. La terre principalement des marais et des landes sablonneuses était si pauvre qu’elle ne pouvait accueillir qu’un seul animal par hectare.

Ainsi, les bergers et leurs troupeaux parcouraient largement la zone, se déplaçant jusqu’à 20 kilomètres par jour sur les landes communales pour trouver un pâturage suffisant pour le troupeau. La nuit, les moutons étaient parqués dans une bergerie, ce qui garantissait que le fumier des animaux n’était pas dispersé inutilement. Le fumier était la principale récolte des moutons, utilisé dans les champs. La production de 20 à 30 moutons était nécessaire pour fertiliser correctement un hectare du sol landais pauvre et acide.

INFO :
– 1 kilogramme de pain de seigle par adulte, une famille de huit à dix personnes mangerait environ 4 000 kg de pain de seigle par an.
– Il faut 3 200 kg de farine pour faire 4 000 kg de pain.
– 4 000 kg de grains de seigle sont broyés pour produire 3 200 kg de farine.
– 4 hectares de terrain sont nécessaires pour produire 4 000 kg de grains de seigle.
– 60 tonnes de fumier sont nécessaires pour fertiliser 4 hectares de terres.
– 100 moutons produiront 60 tonnes d’engrais.
– 100 hectares de landes fournissent de la nourriture à 100 moutons.

Les échasses Landaise

2 bergers Landais de l’époque avec leurs échasses

Les échasses sont apparues bien avant la création de la forêt des Landes, lorsque les Landes étaient un immense pays marécageux, très plat, avec une végétation principalement constituée d’herbes et de sous-bois. Ce sont principalement des bergers qui vivent dans ce paysage. Les bergers avaient plusieurs raisons d’utiliser des échasses :
– Afin de se frayer plus facilement un chemin à travers la végétation lorsque les bergers parcourent les longues distances journalières nécessaires à leur élevage ovin.
– Pour éviter de se mouiller les pieds dans les marais
– Mais leur utilisation principale était de pouvoir surveiller de loin leurs troupeaux de moutons.
Les premières utilisations d’échasses dans les Landes datent du début du XVIIIe siècle. Cependant, on ne sait pas si l’utilisation des échasses a été inventée localement par les bergers Landais, ou s’il s’agissait d’une importation de la région flamande de Belgique, où les échasses étaient utilisées depuis le Moyen Âge.
Les échasses Landaises étaient fabriquées à partir de deux morceaux de bois :
L’escasse («jambe» en patois landais) d’où vient le nom français moderne des échasses.
ET
Le pé paouse («repose-pied» en patois Landais), qui est fixé sur l’escasse, donnant généralement une hauteur d’échasses comprise entre 90 cm et 1 m 20.
L’utilisateur des échasses attache les échasses à sa jambe avec deux fines bretelles en cuir.
Maison Landaise: D’autres Landais utilisaient également des échasses pour se déplacer dans le paysage marécageux. Par exemple, le facteur comme indiqué dans cette carte postale ci-dessous.

Facteur Landais à l’époque avec ses échasses

L’utilisation des échasses par les bergers à des fins de travail a disparu progressivement entre le milieu du XIXe et le début du XXe siècle avec la mise en place de la forêt Landaise, qui drainait les marais et éliminait les pâturages, et donc les moutons et leurs « bergers sur pilotis » .

Mais pendant ce temps, les bergers ont commencés à utiliser des échasses pour des jeux, et ils ont également mélangés des échasses et des danses avec les autres villageois. En 1889, Sylvain Dornon, ancien berger devenu boulanger, crée le premier groupe folklorique sur échasses dans le parc du Casino d’Arcachon. Le spectacle commence par des événements sportifs et des courses, et se poursuit par des danses. La première danse était Lou Quadrilh dous Tchancats – le quadrille des échassiers.
Sylvain Dornon a également effectué plusieurs cascades pour promouvoir l’utilisation des échasses. Il remonta la Tour Eiffel sur ses échasses lors de l’Exposition universelle de 1889, et en 1891, il marcha de Paris à Moscou via Vilno (2850 km en 58 jours).

«Les préparatifs ne m’ont pas pris longtemps. Je me suis fabriqué deux paires d’échasses en bois blanc, l’une mesurant 1 m 10 et pesant 3 kilos 200 (la paire), et sur laquelle j’ai accompli tout mon voyage, et une autre paire mesurant 1 m 80, que j’ai expédiée à Moscou. J’ai également envoyé deux malles contenant du linge de maison et des vêtements de rechange, l’une à Berlin, l’autre à Moscou. J’ai eu de bonnes cartes que j’ai placées, avec un peu de lin et un revolver chargé, dans une petite sacoche en cuir jaune à porter en bandoulière. Le 10 mars, tout était prêt. J’avais obtenu pour le voyage un costume solide, et pour ajouter une note pittoresque, je complétais le toit par la peau de chèvre et le béret landais. »

Aujourd’hui, il existe 21 groupes folkloriques landais qui continuent les danses sur échasses de leurs ancêtres, et d’autres traditions. Les membres des groupes folkloriques sur échasses  participent également aux courses sur échasses qui font partie du Challenge de la Fédération des Groupes Folkloriques Landais. Ces courses comprennent la course longue distance d’environ 150 km d’ Arcachon à Capbreton.

Groupe de folklore Landais à l’époque dans les Landes

INFO : Il y a quelques années encore, les groupes de danse sur échasses offraient souvent et gratuitement leur spectacle artistique. Maintenant, il est inhabituel de trouver un spectacle gratuit de danse sur échasses. Les villes qui ont invitées des danseurs sur échasses à faire une démonstration dans une arène fermée, exigeant maintenant que les spectacles soient payants.

Piste cyclable et balade à vélo dans les Landes (40)

Poser la voiture et partir à vélo sur les pistes cyclables landaises, voilà le bonheur de nombreux vacanciers qui viennent passer quelques jours dans les Landes! Pour faciliter vos déplacements à deux roues, retrouvez l’ensemble des pistes cyclables dans nos éditions dédiées!

TOM 1 « À vélo Les Landes c’est tout naturel -pistes cyclables et voies vertes »

Piste cyclable landes (40)

Ce guide permet de circuler :


• sur les 167 km de la Vélodyssée© landaise longeant l’océanAtlantique, découpée en 8 tronçons de Biscarrosse à Tarnos ;
• sur les voies vertes départementales (anciennes voies ferréesaménagées) ; un réseau de 166 km d’itinéraires cyclablestransversales, majoritairement sur site propre, permettant dedécouvrir l’arrière-pays landais depuis le littoral.

TOM 2 « À vélo Les Landes c’est tout naturel -Boucles cyclotouristiques »

Ce guide est adapté à la pratique du vélo de route. Il recense25 boucles balisées sur des routes secondaires (de 49 à 85 km).
Pour les plus sportifs, le département a également réalisé un guide dédié aux circuits VTT.
Les circuits VTT landais ont été élaborés dans le cadre du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée. Ils bénéficient des autorisations de passage délivrées par les communes et les particuliers, propriétaires des chemins.
La crainte que ceux-ci manifestent porte sur le risque de dégradation des chemins.Veuillez donc faire attention à respecter la nature et les propriétés traversées !
• 11 circuits différents, sous forme de boucles (de 23 à 52 km), vous sont proposésdans ce guide.
Ces guides sont à retrouver dans les Offices de Tourisme du département, librairies, et maisonsde la presse au prix de 2 0, ou à recevoir par courrier sur demande au Comité Départemental du Tourisme au : 05 58 06 89 89.
N’hésitez pas également à vous rapprocher de l’Office de Tourisme le plus proche pourconnaître les pistes cyclables spécifiques mises en place sur votre destination de 

Qu’est-ce que la Vélodyssée dans les Landes ?

La Vélodyssée » correspond à la partie française de l’itiné­raire européen EuroVélo 1. Elle traverse la France sur plusde 1200 km de Roscoff jusqu’à Hendaye et représente aujourd’hui le plus grand itinéraire cyclable aménagé de France.La Vélodyssée* est entièrement sécurisée et balisée, et compteplus de 80 % de voies vertes. L’itinéraire landais s’enfoncedans le massif forestier, longe les lacs du littoral, s’ouvre sur ladune et l’océan : la garantie d’une itinéranceen prise directe avec la nature.

Randonnée dans les Landes (40)

Les Landes sont le terrain de jeu idéal des amoureux de nature et de grands espaces. Des dunes du littoral aux collines viticoles du Tursan et de l’Armagnac, en passant par les grands lacs du nord du département ou la vallée de l’Adour, vous verrez une grande variété d’ambiances et de paysages.

Nos boucles locales

Des centaines de circuits sont présentés dans notre collection de 16 Rando Guides par secteur, éditée par le Conseil Départemental des Landes. Vous y trouverez les parcours, des carte IGN au 1/25 000, les descriptifs, les points de repère et des conseils pratiques.

  1. RANDOGUIDE 1 – TURSAN 12 boucles
  2. RANDOGUIDE 2 – CHALOSSE – ST-SEVER HAGETMAU 12 boucles
  3. RANDOGUIDE 3 – AMOU PAYS DES LUYS 8 boucles
  4. RANDOGUIDE 4 – HAUTE-CHALOSSE 14 boucles (Ce randoguide comprend 3 dépliants spécifiques VTT).
  5. RANDOGUIDE 5 – PAYS D’ORTHE ET DE POUILLON 12 boucles
  6. RANDOGUIDE 6 – PAYS DACQUOIS 19 boucles. Ce randoguide comprend 1 dépliant spécifique VTT.
  7. RANDOGUIDE 7 – SEIGNANX MAREMNE CÔTE SUD 14 boucles
  8. RANDOGUIDE 8 – BAS-ARMAGNAC 14 boucles
  9. RANDOGUIDE 9 – PAYS GRENADOIS 5 boucles
  10. RANDOGUIDE 10 – MARSAN 11 boucles. Une 12ème boude de 36 km est dédiée aux VTT.
  11. RANDOGUIDE 11 – PAYS MORCENAIS 7 boucles
  12. RANDOGUIDE 12 – PAYS TARUSATE 12 boucles
  13. RANDOGUIDE 13 – PETITES LANDES DE ROQUEFORT 14 boucles
  14. RANDOGUIDE 14 – PARC NATUREL DES LANDES DE GASCOGNE 6 boucles
  15. RANDOGUIDE 15 – PAYS DE BORN 9 boucles
  16. RANDOGUIDE 16 – MARENSIN 12 boucles

GUIDE À retrouver dans les Offices de Tourisme, librairies, et maisons de la presse au prix de 2€, ou àrecevoir par courrier auprès du Comité Départemental du Tourisme 05 58 06 89 89.

Qu’est-ce que le PDIPR ?

Il garantit la libre circulation des promeneurs sur les chemins balisés dans ce cadre : les autorisations ont été acquises, par le Conseil Départemental, auprès des communes pour les chemins ruraux et parcelles communales et auprès des particuliers pour les chemins privés. Le département étudie les tracés des circuits de randonnées, les aménage et assure l’entretien et le balisage des 3500 km d’itinéraires.

Les voies vertes pour randonnées dans les Landes

Trois voies vertes, dédiées à la pratique douce de la marche, du VTT et de la randonnée équestre, ont été aménagées sur d’anciens sentiers ou voies ferrées à l’abandon. Plusieurs points d’accès existent tout au long des parcours.

  1. La Voie Verte du Marsan et de l’Armagnac, dont une partie est goudronnée (Mont-de-Marsan -> Villeneuve-de-Marsan), part de Mont-de-Marsan jusqu’à Cabarret, soit 52 km de site sécurisé loin des voitures (excepté 5 km balisé sur route)
  2. La Voie Verte de Chalosse, qui va de Dax à Saint-Sever – 41 km dont 7 km balisés sur route
  3. La Voie Verte des Landes de Roquefort, de Roquefort à la limite girondine de Bourriot-Bergonce – ancienne voie ferrée aménagée en piste rustique de 20 km. Cette voie verte rejoint l’itinéraire de Grande Randonnée de Pays « Petites Landes de Roquefort » (70 km).

Nos grands itinéraires de randonnées dans les Landes (40)

L’itinéraire de Grande Randonnée de Pays du Pas d’Orthe (72 km). À travers les Barthes de l’Adour, cet itinéraire longe la vallée des Gaves Réunies à la découverte de petits ports fluviaux. Quatre Grands Itinéraires sur le tracé des voies jacquaires. Le département des Landes a la particularité d’être traversé par les 4 principales voiesde Saint-jacques de Compostelle.

  1. Le GR 65, qui correspond au tracé de la Voie jacquaire du Puy en Velay,avec son site majeur l’église Sainte-Quitterie à Aire-sur-l’Adour.
  2. Le GR 655, qui correspond au tracé de la Voie jacquaire de Tours, et sonsite majeur l’Abbaye bénédictine Saint-jean-Baptiste à Sorde-l’Abbaye.
  3. Le GR 654, qui correspond au tracé de la Voie jacquaire de Vezelay, avec son site majeur l’abbatiale de Saint-Sever
  4. La Vélodyssée, grand itinéraire cyclable longeant l’Atlantique, qui correspond au tracé de la Voie Littoral, avec son site majeurle clocher porche de Mimizan.

NOUVEAU : Le Sentier de l’Adour (130km) itinéraire de randonnée Landes le long du fleuve Adour réservé aux déplacements doux. Ce sentier de découverte allant d’Aire sur l’Adour à Dax valorise le patrimoine attenant au fleuve : paysage, nature, architecture, histoire, culture.

Camping sur les Landes 

Vous êtes plus camping que chambre d’ Hôtes ou Hôtel ? Vous cherchez un Camping sur Biscarrosse 1 étoile, 2 étoiles, 3 étoiles, 4 étoiles ou le Top du Top avec le maximum de prestation? alors choisissez un village vacances ou bien un camping 5 étoiles sur les Landes (40). Dans un cadre bucolique entouré dans la vaste forêt des landes de plusieurs millions d’ hectares, cette très jolie région du Sud-Ouest vous séduira par la diversité de ces Paysages et sa culture unique riche en traditions et produits du terroirs…

Camping Biscarrosse, campings et lieux de villégiature de qualité dans Les Landes (40)

Le département des Landes est bordé par l’océan Atlantique, dans le sud-ouest de la France et possède la plus grande forêt de France. Les Landes (40) possède de nombreuses stations balnéaires populaires telles que Moliets et Mâa, Biscarrosse, Messanges, Tosse, Vieux Boucau, Hossegor … et bien d’autres. La plupart de nos camping sont situés dans ces stations balnéaires réputées, telles que le camping Clown Océan à Tosse dans le sud des Landes (40) ou le camping Landisland à Moliets et Mâa, ville au riche passé historique. Découvrez la majestueuse forêts des Landes (40) en séjournant au camping de la Paillotte à Soustons ou au camping la Rive Biscarrosse, où vous pourrez vous reposer au cœur de la forêt des Landes au bord d’un lac. A proximité, se trouve Lou Puntaou, un vrai camping familial avec une excellente animation! Choisissez et restez dans l’une des mobiles homes ou des tentes. Vous recherchez plus de repos, alors venez au camping « Lila ». Idéal si vous aimez admirer le patrimoine historique, culturel et naturel. Plus au sud et situé à 7 minutes d’Hossegor dans les Landes , vous trouverez un camping nommé « Pomme de Pin ». Pour des vacances en famille idéales près de la plage, venez au camping « Sud Land » ou au camping « La Mer ». Choisissez l’un des nombreux sports nautiques et découvrez aussi le Pays basque. Les vacances en camping en Aquitaine, le long de la côte atlantique, offrent plage, nature et authenticité.

Comment se rendre dans les Landes ?

Avec son long littoral ouvert sur le reste du monde, l’Aquitaine se situe à la croisée des routes reliant Paris à l’Espagne, l’Atlantique et la Méditerranée.

Comment se rendre dans les Landes en avion ?: Il existe des vols de correspondance quotidiens de Paris vers la capitale régionale de Bordeaux, des vols réguliers directs depuis Londres et des vols saisonniers à partir de plusieurs destinations internationales.
Un certain nombre de compagnies aériennes à bas prix desservent des aéroports régionaux tels que Biarritz et Pau. Il existe aussi des vols depuis Manchester et Birmingham en direction de Bordeaux (Bordeaux se situant à seulement 128 km de Mont-de-Marsan et ne devrait prendre pas plus d’une heure et demie en voiture.

En voiture

Comment se rendre dans les Landes en voiture ?Le département des Landes (40) est facilement accessible par les principaux autoroutes ou routes nationales. Le trajet de Calais à Mont-de-Marsan par exemple est d’environ 1007 km et ne devrait prendre que 9 heures environ. La distance entre Paris et Mont-de-Marsan est d’environ 718 km, soit environ 7 heures de route en voiture.

En train

Comment se rendre dans les Landes en train ? L’Eurostar passe par le tunnel sous la Manche entre Londres (Waterloo) et Paris (Gare de Nord) en 3 heures. Paris est reliée au réseau ferroviaire à grande vitesse (TGV). Les départs pour l’Aquitaine se font depuis la gare Montparnasse.

Dax dans les Landes

Dax, Ville thermale par excellence

Très agréable ville thermale des Landes où les sources chaudes bouillonnent à une température constante de 64 ° C et ou la boue de la rivière Adour est utilisée comme traitement général pour apaiser les problèmes liés aux rhumatismes et les maux similaires. C’est la destination parfaite si vous recherchez un peu de repos et de détente car elle est chaleureuse et paisible. En plus d’une promenade au bord de la rivière, il y a aussi un petit casino et des salons de thé forts sympathiques…
INFO : Le samedi est jour de marché depuis 1356.

Eugenie les Bains dans les Landes

Les Landes: Eugenie les bains dans les Landes est la première commune de soins thermaux en France avec les stations Eugénie les Bains, Préchacq-les-Bains, Tercis-les-Bains, St-Paul-les-Dax pour n’en citer que quelques-unes. Mont de Marsan est la principale ville du département des Landes avec Dax commesous-préfecture. Au centre de Dax se trouve la «Fontaine Chaude» où coule de l’eau thermale chaude. La ville possède des remparts d’origine gallo-romaine assez importants en 1465 avec 46 tourelles et quatre portes. Les Britanniques avaient assiégé Dax en 1295 et Dax a connu trois siècles de domination anglaise. Jusqu’au tournant du siècle, Dax était un port à barques à fond plat portant les vins de Chalosse et Jurançon et des fûts d’Armagnac, de résine, de cire et de bois des forêts des Landes.

La fôret Landaise


Foret Landaise : Avant la foret, il y avait des villages isolés et des groupements de fermes, avec peu d’arbres, parsemés d’étendues sombres et marécageuses. Les Landes et les marais étaient humides, insalubres et pratiquement dénués de nutriments pour les plantes ou les animaux. Les villages se sont développés près des rivières où le sol était légèrement meilleur et où la communication avec les autres était plus facile. Les habitants passaient leur temps à garder des moutons. Plus tard, les villages isolés sur d’immenses étendues de landes plates se transformeraient en zones ouvertes isolées enfermées sur 1 hectare de pinède.

La quantité d’espace disponible pour organiser les villages et ses propriétés a déterminé les relations communautaires. Dans la Grande Lande, la ferme était aménagée sur un «airial», vaste espace non clos et gazonné centré sur un mas, parsemé d’arbres. Chaque airial pourrait être considérablement éloigné du suivant, la densité de population étant très faible dans cette partie du département des Landes.
En Chalosse, l’organisation de la propriété était différente, tout comme l’architecture et l’intérieur des maisons Landaises.

Photographies et Paysages des Landes

Les Landes est un magnifique département à visiter très connu pour ses grandes forêts de pins maritimes (La forêt Landaise) et ses longues étendues de plages préservées au sable fin…La région offre une excellente qualité de vie, et différentes pratiques sportives sont possibles, comme la pratique du golf et le surf le long de la côte landaise ou bien la pêche en mer ou en eau douce dans les lacs et les rivières…

Vidéos des Landes

Le département des Landes (40) est situé dans la région Aquitaine dans le sud-ouest de la France. Ce magnifique département possédant la plus grande forêt artificielle de France est le deuxième plus grand après la Gironde avec une superficie s’étendant sur plus de 9000 km², et une population estimée à 407 000 habitants (2019).

La capitale du département est la ville de Mont-de-Marsan, avec la grande ville de Dax à proximité immédiate.Le département est bien connu pour la plage de la Côte d’Argent qui est la plus longue d’Europe, attirant chaque année des surfeurs à Biscarrosse, Mimizan, Seignosse,Hossegor et Capbreton.

L’Histoire des Landes

Région forestière bordant le golfe de Gascogne dans le bassin aquitain du sud-ouest de la France, s’étendant vers le nord jusqu’à l’estuaire de la Garonne et vers le sud jusqu’au fleuve Adour. Avec une superficie de 1400 km2, La forêt occupent les trois quarts du département des Landes, la moitié de la Gironde et environ 175 000 acres (70 000 hectares) du Lot-et-Garonne. Autrefois vaste étendue de marais et de landes, il se compose aujourd’hui principalement de forêt (La Forêt landaise) la plus étendue de France. La plaine monotone et sablonneuse était à l’origine couverte de lacs et d’étangs et était bordée de dunes de sable mouvant. En 1801, les dunes de sable ont été stabilisées avec des plantations de pins maritimes. Au début de la seconde moitié du XIXe siècle, la plaine est drainée par des canaux et une vaste pinède est plantée de bois et de térébenthine. Les trois quarts de la forêt landaise ont été détruits par des incendies désastreux en 1937 et 1950, mais une grande partie de la zone brûlée a été replantée et des papeteries ont été établies dans la région pour améliorer l’économie. De grandes étendues de terre ont également été aménagées pour l’agriculture. Là, de grandes exploitations mécanisées sont consacrées presque exclusivement à la culture du maïs (maïs). La Côte d’Argent («Côte d’Argent»), une station balnéaire, est populaire auprès des touristes. À l’intérieur des terres, le parc régional, les Landes de Gascogne, est une zone d’activité touristique plus étendue, où des efforts ont été faits pour préserver le patrimoine architectural et culturel de la région.